Né en 1993 à Cherbourg-Octeville

vit et travaille à Caen

Animé par des situations prosaïques d'une vie quotidienne, dans lesquels transparaît un éclairage néon, mon travail baigne dans des lieux labiles, instables.

 

J’utilise un lexique pictural principalement figuratif, influencé par la photographie, le cinéma et le désir de narration. Je souhaite rendre compte du monde qui est le mien en racontant des histoires, ayant comme référence la peinture d’Edward Hopper, Jacques Monory ou plus récemment Zico Albaiquni, s’y mêle une lumière froide, aussi bien faite de l’éclairage électrique que de celui d’un soleil trop bas.

Les images que je choisis de faire figurer dans mes tableaux se lisent seules ou bien viennent s’emboîter les unes avec les autres, créant un dialogue et de nouveaux sens de lecture.

Ce jeu plastique, métaphore d’une dualité symptomatique de notre temps, soulève un questionnement autour des images peuplant notre quotidien et à notre capacité de créer des liens entre elles sans que rien ne les relie. Si les combinaisons de sens restent propres à chacun, puisque rattachées à nos fonctions cognitives, les indices de liens possibles sont nombreux.

Images devenues une sur la surface lisse de la toile, connivence du fond face à la charge émotionnelle et historique de la forme, titre évocateur… Autant de fenêtres ouvertes entre un monde extérieur et intérieur, où se renouvelle la question de notre conscience du sensible.

Contact

emile.orange@live.fr

tel: 06 25 62 49 05

  • Emile ORANGE